Suivre


Tiens, un coup de gueule contre la lourdeur du web que je partage.
sebsauvage.net/links/?64hgFA

@sebsauvage Grave d'accord avec toi. Ça me fatigue. Perso j'aime bien pouvoir minifier mon JS et compiler du SCSS vers le CSS, donc des choses en amont, eh ben c'est la croix et la bannière maintenant, il faut passer par Webpack et faire une config reloue en JS dont la moitié se retrouve quand même dans la page… L'enfer.

@sebsauvage Il y a aussi un point à soulever : c'est mauvais pour les travailleur-euses. Moi je m'en fout un peu parce que je suis pas dev, mais plutôt un designer qui fait un peu de dev, donc j'ai pas de complexes à proprement parler. Mais pour les autres ça génère des angoisses pour certaines justifiées (est-ce que ça va pas s'écrouler parce que mes compétences sont insuffisantes ?) et pour d'autres injustifiées : il est parfaitement normal de ne pas parler 50 langages. ⬇️

@sebsauvage Seules de très rares personnes peuvent *réellement* le faire, pour les autres ça conduit inévitablement à du burn-out et une forme d'auto-détestation. L'industrie repose sur un fonctionnement qui prends les travailleurs-euses puis les jette quand ils et elles sont usées et c'est mauvais.

@sebsauvage Il ne viendrait à l'esprit de personne d'exiger quand on recrute un traducteur, qu'il parle au minimum 15 langues + une nouvelle inventée cette année de toutes pièces. Il n'y a que dans nos métiers qu'on peut jeter le terme "full-stack" sans que ça fasse péter un cable à tout le monde.

@MacRockerz
Totalement !

Et cela sert aussi à entretenir ce mythe de la rockstar en informatique, plombant un peu plus l'estime des développeurs.

Et les recruteurs mordent malheureusement à l’hameçon en réclamant des moutons à 5 pattes ayant 15 ans d'expérience sur une techno vieille de 5 ans (et qui sera abandonné dans 2 ans).
Ce n'est pas tenable.

@sebsauvage
Petit bémol, je suis dev full-stack, et concrètement je n'utilise qu'un langage : typescript, et qu'un framework : vanilla js ;)
Bon, en vrai il faut aussi connaître HTML/CSS, SQL, un peu de docker et de script Bash. Mais pas forcément besoin de plus de connaissances que quand je faisais du C, C++, Java ou python. Et beaucoup qui s'apprenent sur le tas, et moi c'est ce que je recherche chez un ingénieur, la capacité à apprendre une nouvelle technologie.
@MacRockerz

@MrMagne @MacRockerz

Ah mais je pense que ça peut être stimulant de faire du full-stack, mais ça peut aussi être source de burnout.
Surtout quand c'est pas toi qui a choisi la stack.

@sebsauvage
Après, je suis globalement d'accord avec ton billet, et ma boîte est un cas particulier : on n'utilise pas les gros frameworks que tout le monde demande (angular, vue, react...), et ce qu'on développe, ce n'est pas des sites web, mais vraiment des applications (sur le web, mais ça c'est presque juste un "détail d'implémentation" 😁). En gros, c'est parce qu'on peut avoir la complexité dont on a besoin qu'on a choisi cette plateforme.
@MacRockerz

@MrMagne @sebsauvage Le sujet est complexe dans les détails (forcément), mais ce sont les tendances générales d'une industrie qui font sens en terme d'analyse. D'ailleurs j'ai jeté "full-stack" dans la bataille, mais ça n'est bien sûr qu'un des aspects de la question. Mes compétences techniques personnelles m'empêchent d'avoir une discussion complètement éclairée sur des situations particulières, mais je vois trop souvent revenir les mêmes réflexions pour ne pas y décerner un motif récurrent.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !