@sebsauvage Je.pense qu'il y a une typo lans l'escroquerie 9 avec le double "vraiment pas"

"Les plateformes d'achat/vente de NFT ne contrôlent pas vraiment, déjà pas vraiment ce qu'il y a déjà dans leur blockchain, "

@neigara
Merci. J'ai nettoyé un peu, c'était mal formulé.

@sebsauvage Merci beaucoup pour cet article, on avait bien besoin d’un compendium !

@Neil

C'est à force de lire des articles un peu partout levant divers problèmes que je me suis dit que j'aurais aimé avoir une liste plus complète de ces points.

@sebsauvage Bravo! J'ai bien apprécié ton article qui m'en a appris beaucoup. 👏👍😉

@davidrevoy @sebsauvage je m'en suis inspiré pour mon sujet dans l'émission, à paraître dans 2 semaines 🙂

@sebsauvage Initialement je pensais qu'il s'agissait de la signature de l'image (son hash), mais l'URL c'est encore plus con.

@C_Chell
@sebsauvage
Ça dépend des plateformes et des choix des auteurs de NFT. La plupart des plateformes supportent des URLs immuables comme celles d'IPFS, certaines ne supportent volontairement que ces URLs immuables.

@klorydryk
Merci de l'info. J'ignorais que l'état avait entériné la revente de ces licences.

@sebsauvage @klorydryk ah j'en étais aussi resté sur l'histoire du trafic inter-corporation…
Mais ça a l'air récent cette histoire (2014) ?

@mmu_man oui, je n'ai pas tout l'historique, je m'étais penché sur la question quand Uber est entré dans la danse.

@klorydryk donc oui l'état a ptet voulu limiter les dégâts, sauf qu'il a légalisé la chose, comme d'hab.

@sebsauvage
Super boulot argumentaire et pédagogique/andragogique, merci.
Mes préférés, les escroqueries 11, 12 et 13 :)

@sebsauvage ah oui, ça confirme bien ce que je pensais des NFTs, merci pour ce résumé !

@sebsauvage Merci pour ces éclaircissement qui confirment les doutes que j'avais concernant le sujet.

@sebsauvage Merci pour ces explications concises et accessibles. D'habitude, plus je comprends un concept, moins je le trouve stupide, alors que pour les #NFT, ça s'est avéré être l'inverse.

@sebsauvage Bonjour,
Très bon article.

Par contre j'ai repéré un petit truc l'escroquerie numeros 10 est factuellement fausse, acheter un tableau donne les droits de reproduction (c'est une exception au droit d'auteur)

@sebsauvage Je doute maintenant, je n'arrive pas à trouver des source sur ce que j'avance. je dois avoir tord du coup

@sebsauvage
Encore un article absolument génial.

Et les images d'illustration, du grand art 😂

@sebsauvage merci y a vraiment *rien* qui va dans cette "techno" ...

Petite question, comment est défini "vous" dans le NFT ? Comment se fait le lien entre l'URL et le "propriétaire" ?
(Et comment se passe la revente vu que la base est inaltérable ?)

@bsod
Le "vous" est défini comme pour BitCoin : l'appartenance du jeton à une adresse Ethereum.
Ces adresses sont unique.
(Et le détenteur de l'adresse en question n'a pas intérêt à perdre ou divulguer sa clé privée !)

@bsod
Pour la revente, le propriétaire actuel va publier une nouvelle donnée dans la blockchain indiquant le nouveau propriétaire.
Cette donnée sera signée avec sa clé privée.
Comme sa clé privée est unique et connue de lui seul, on sait qu'il a vraiment cédé sa propriété. (personne d'autre ne peut avoir signé à sa place).

Une fois publié dans la blockchain, il ne peut pas non plus répudier ce transfer de propriété.

@bsod
(après, je n'ai pas plongé dans le détail technique des blockchains et NFT.)

@sebsauvage Très bon article. Mais si maintenant tu te places au point de vue du vendeur de NFT qui fait une (très) bonne affaire, ça donnerai quoi 😀 ?

@sebsauvage
À ta connaissance, y-a-t-il déjà des histoires de réclamations, style :
- tromperies
- droit de rétractation
- escroquerie
- faussaire
J'ai l'impression que la prétendue authenticité d'un NFT attribué dépend beaucoup de l'affirmation du vendeur et de la crédulité de l'acheteur.
Y-a-t-il déjà eu des dénonciations pour une vente ?

@anapoda
Il y en a probablement déjà eu, mais je n'ai rien de significatif pour le moment.

@anapoda @sebsauvage oui il y en a déjà eu pas mal.

Me semble que c'est deviantart qui a un espèce de system similaire a de l'auto-dmca où tu reçois une alerte si quelqu'un mint ton art sans ton autorisation et après tu peux envoyer une demande de retrait au plate-formes populaire de vente.

@Skolliagh
OK.
Je me demandais plutôt ce qui a déjà pu être porté en justice sur des NFT.
@sebsauvage

@anapoda @sebsauvage devant un juge, je pense pas encore vu que c'est beaucoup d'emmerdement pour faire respecter tes droits (voir un avocat et tout le bordel).

Mais le classique DMCA takedown est plutôt efficace vu que ces plate-formes obéissent généralement.

@sebsauvage Je ne m'étais pas beaucoup intéressé à ce truc qui m'avait l'air franchement fumeux mais en fait sur bien des points c'est encore pire que ce que je pensais 😂

@sebsauvage Merci pour cet argumentaire, je comprend maintenant ce truc [qui n’en vaut pas la peine d’y passer plus de temps].

Il y a une mauvaise formulation dans le point 10 « Mais à aucun moment vous ne possédez les droits à l'image dessus. » : le droit à l’image appartient au sujet représenté (le modèle [humain] d’un peintre ou photographe) mais pas à l’auteur (peintre/photographe) : ici il serait plus correct de dire que l’acheteur du tableau n’a pas « les droits d’auteur ».

@sebsauvage super résumé, merci!

j'aime beaucoup le "Utiliser une ressource illimitée, y créer artificiellement de la rareté et spéculer dessus: C'est le rêve ultime du capitalisme, dans ses aspects les plus gerbants."
;) so true

@sebsauvage au passage l'arnaque 13, c'est l'effet bulle spéculative artificiel. Il me semble que c'est interdit (si on arrive a le prouver) ou en tout cas très limite en cas de problème (cf le passé avec les carte a collectionner (football, baseball, pokemon, etc), puis jeux vidéo retro, etc.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !