@sebsauvage Je ne suis pas sur de bien comprendre. Le chantage n'est possible que si la personne cache son orientation sexuelle. Le maître chanteur cherche donc des victimes encore dans le "placard". Je ne connais pas les codes des applications de rencontre, mais il y a beaucoup de membres qui sont en recherche tout en publiant qu'il ne faut pas que leurs amis, leur famille le sache? 🤔

@dl2jml

Pas que le chantage concernant le placard (même si ça en fait partie): le fait de menacer de rendre public des nudes, c'est suffisant pour faire cracher au bassiner.

Et ils savent qu'étant donné le stigma que subissent les LGBT dans la société, cela leur serait bien plus préjudiciable.

Ils savent donc très bien que les applis de rencontre LGBT leur permettront d'avoir un meilleur taux de succès.

@sebsauvage Je continue à ne pas être tout à fait sûr de bien comprendre. Si je publie une photo de moi nu, il n'est pas clair de la photo si je suis hétérosexuel ou gay. A moins de prendre une photo de groupe, je suppose. Egalement: la publication d'une photo nue, surtout "explicite", porte autant tort à un hétérosexuel qu'à un gay.

@dl2jml
Avec une capture d'écran, on peut deviner l'application, donc l'orientation sexuelle de la personne.
Et on sait très bien qu'il y a beaucoup plus de chantage envers les LGBT.

@dl2jml
Je précise: Parce que même quelqu'un qui est "out" n'est pas forcément "out" auprès de tout le monde, et ne le souhaite pas.
Car cela peut servir à faire pression (amis, famille, boulot...).

@sebsauvage Je n'avais pas pensé à la capture d'écran (mais cela se falsifie sous photoshop en 5", donc comme moyen de pression...)
Je ne pense pas qu'il soit démontré qu'il y ait plus de ce type de chantage envers les LGBT. Par exemple, j'imagine que quelqu'un qui arrondit ses fins de mois en louant ses charmes est tout autant à risque, quelque que soit son orientation sexuelle.
Je me permets d'insister parce que si on veut résoudre un problème, il faut se méfier des raccourcis.

@dl2jml
Il y a forcément un risque plus grand pour les LGBT.
Le problème de l'outing (qui ne concerne pas les hétéros) s'ajoute aux autres risques.

@sebsauvage 1: ce n'est pas ce que j'ai dit. 2: le problème de l'outing concerne l'exemple que j'ai cité.

@dl2jml
Je crois qu'il faut faire partie de la commu LGBT pour comprendre à quel point ils sont une *cible*.
Et pas seulement pour l'outing ou le chantage aux photos privées, mais aussi pour les attaques physiques.

De plus, la honte internalisée (c'est pour ça qu'il y a des Marches des Fiertés) fait que les LGBT iront moins porter plainte.
(Surtout quand on ajoute l'homophobie systémique des FDP.)

C'est un tout.

@sebsauvage Je n'ai pas dit qu'ils ne sont pas une cible et je suis le premier à déplorer les attaques dont ils font l'objet. Je dis que je ne pense pas qu'il soit démontré qu'il y ait plus de ce type de chantage envers les LGBT que vers certaines catégories d'hétérosexuels (comme celle donnée en exemple). Je n'ai même pas dit qu'il y avait autant d'attaques, juste que vous ne pouvez pas prouver ce que vous avancez. Et vous ne voulez même pas poser la question.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !