Suivre

GAFAM : "Fuyez pauvres fous ! Fuyez !!!"

Dans un stupéfiant et salutaire article, les journalistes du journal Le Point racontent leurs mésaventures avec Google et disent tout le mal qu'ils en pensent !
Ce journal qui précise qu'il "n'est pas, vous le savez, un bureau de propagande anticapitaliste ou altermondialiste.", c'est le moins, se retrouve comme un David de droite face au Goliath du capitalisme... sans que l'idéologie n'y fasse rien.

lepoint.fr/editos-du-point/eti

Et de citer Frédéric Bastiat : "« Ce qui est blâmable, ce ne sont pas les individus, mais le mouvement général qui les entraîne et les aveugle, mouvement dont la société entière est coupable. »

Et au final, ce sont nos choix individuels qui engagent nos comportements collectifs : ce siècle repose sur des enjeux philosophiques comme rarement dans l'histoire.

Quel prix donnons-nous à notre liberté, à notre vie privée : telle est la question fondamentale.

Afficher le fil de discussion

@sensor56 "Soutenez notre journalisme libre et exigeant.

Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies."

Après faut pas s'étonner, vu le foutage de gueule de la presse française concernant leurs sites web. Même abonné tu dois te taper des pubs Outbrain partout.

@sensor56 Oui enfin, autant Google est un problème très grave, autant les groupes de presse récoltent ce qu'elles ont semé depuis des années.
Combien de partenariats ces groupes ont-ils signé avec les GAFAM ? (par exemple en Belgique la presse belge francophone a signé un accord confidentiel avec Google afin de "promouvoir leurs services respectifs") - visiblement la position dominante n'était pas un problème quand ils pensaient en bénéficier.
Le modèle économique de la presse qui a d'abord misé sur la publication gratuite des articles (ou comment dire que le travail journalistique ne vaut RIEN), pour ensuite se rendre compte de la bêtise de cette logique et miser sur la publicité à outrance qui rend impossible la navigation sur un site d'informations en 2021.
Et les bannières cookies, et les traqueurs des GAFAM et autres régies publicitaires ? Les groupes de presse sont les premiers collaborateurs des GAFAM. Le débat sur les principes est une façade, c'est juste une bataille pour une meilleure rénumération. A la première occasion, ces groupes renforcent leurs collaborations et trahiront leurs lecteurs.

Et je répète, pour être sûr que ce soit clair, que Google, les autres GAFAM, le capitalisme de surveillance, etc sont des problèmes très graves.

@vanecx @sensor56

L'article du Point, c'est de la merde. Ils n'ont pas compris que c'est eux les clients de Google...

Ils ne sont pas obligés d'utiliser leur services (et les promouvoir/imposer à ses lecteurs au passage). Ils ont contribué à rendre Facebook/Google incontournables en supprimant les flux RSS, en enrichissant la base de profil de Google et maintenant ils se réveillent... sans encore comprendre le fond du problème. Qu'ils meurent de leur incompétence.

@vanecx @sensor56

Et dans 5ans toutes les entreprises qui ont migré leur infra "dans le cloud" ou plus exactement, ont signé un marché unique avec un prestataire 1000xplus gros qu'eux viendront pleurer au monopole et aux conditions/tarifs prohibitifs...

@vanecx @sensor56

ce n'est pas Microsoft/Google qui est trop méchant. C'est nos "élites" qui sont trop bêtes....

@tuxicoman @vanecx

Je suis d'accord : la presse a fondamentalement un problème de modèle économique actuellement. Ils ont joué avec les GAFAM... et maintenant ils sont pris dans leurs filets.

Par contre, je ne sais pas si ce n'est que nos élites qui sont trop bêtes : je pense que c'est tous ceux qui utilisent les GAFAM qui le sont. C'est un piège sournois dans lequel l'essentiel du web est tombé. "Quand les gens comprendront que ne se vend que ce qui s'achète" Coluche...

@sensor56
Article intéressant, si certains journalistes commencent à comprendre que les GAFAM sont par nature les pires dangers pour la démocratie, peut-être pourront-ils se faire plus entendre que les quelques geeks libristes militants...

@LySioS @sensor56 ça n'a malheureusement rien à voir avec la démocratie : ce journal, comme d'autres, essaie de récupérer une partie de la manne financière issue de la publicité que Google capture dans ses filets. Le journal se contrefout de son lecteur, il veut simplement que son porte-monnaie se regarnisse. D'autres médias ont fait des choix très différents et dépendent beaucoup moins de ces sources de revenus. Ce combat est une bataille entre 2 entreprises qui ont le même modèle capitaliste.

@LySioS
Les gafam sont le diable avec lequel la presse a signé alors qu'internet portait le doux rêve d'un journalisme renouvelé, libre et indépendant des puissants
@sensor56

@Louson @sensor56

Tu prêches un convaincu, mais nous sommes peu. Et si certains entrevoient le problème, beaucoup sont résignés ou complaisants. Si un média de grande audience percute que l'aspect monopolistique de ces géants pose souci, peut-être que c'est une ouverture sur une réflexion de fond de ce qui pose problème : le monopole, la concentration, la captivité, la surveillance, la manipulation, etc.
(ou pas)
désolé, je perds foi en l'humanité

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !