Sandrine Rousseau, candidate au second tour de la primaine écologique, fait l'objet d'une salve d'articles désagréables ou caricaturaux la concernant ces derniers temps. L'Express, Le Point Valeurs Actuelles, etc.

Le plus simple pour se faire une idée est de l'écouter elle, pas ce qu'on dit d'elle.

Ici, une chouette interview où elle parle d'écologie avec sincérité :
peertube.stream/w/ecBa7duTXqsR

Elle tranche clairement je trouve avec son discours de vérité.

@sensor56 Ce qui m'embête avec ce parti, c'est qu'ils ne basent pas ces solutions écologiques sur une approche scientifique, mais idéologique avec de nombreux biais à la clé. Les solutions qui semblent naturelle (sic !) ou évidente (re sic !) ne sont pas nécessairement les meilleures d'un point de vue scientifique, ces solutions peuvent même être contre-productive. Ce n’est pas ça le pire... Le pire, c'est que quand on leur démontre chiffre et expériences à l'appui qu'ils se trompent, ils refusent de rectifier leur jugement, et ils emmènent beaucoup de bonnes volontés dans leur sillage. Écologiquement, c'est impardonnable.
Suivre

@fatalerrors Tu peux détailler un peu plus sur "ils ne se basent pas sur des faits scientifiques"... Ils prennent le rapport du GIEC très au sérieux, ont intégré la notion incontournable, de limite physique, on compris qu'on allait devoir gérer une réduction énergétique et matérielle drastique. S. ROusseau veut le faire avec une réelle prise en compte sociale, ce qui va être indispensable.

De toutes les offres politiques, c'est la plus scientifique selon moi.

Discutable sur le nucléaire.

· · Web · 1 · 0 · 0
@sensor56 Sur le nucléaire je suis d'accord, le discourt n'est pas tenable et un mix énergétique 100% renouvelable n'ai pas possible. La seule énergie pilotable bas carbone encore disponible en France reste le nucléaire (le parc hydraulique est au maximum et nos capacités géothermiques sont ridicules).

Par contre, il me semble qu'elle est favorable à la biodynamie, qui est un mouvement ésotérique dont les dérives sectaires de ses gourous sont dans le collimateur de la MiViLuDeS.

Ensuite la ou ça manque de science, c'est sur les priorités et les solutions. Si on prend les principales émissions de carbones par secteur, on retrouve le luxe bien devant tout le reste. Elle parle aussi beaucoup trop peu de l'obsolescence programmée qui permettrait de réduire de manière ahurissante les émissions de CO². En multipliant la durée de vie des appareils et de l'habillement on pourrait réduire de manière colossale les émissions des usines de la planète tout en redistribuant une partie des économies réalisée à ces mêmes pays pour qu'ils investissent dans des énergies bas carbone. Le reste pourrait être redistribué au plus pauvres pour plus de justice sociale. Bref, il y a beaucoup de choses à l'impact très fort qu'elle ne mentionne pas, et se raccroche aux trucs habituels (probablement attendu par son électorat) dont l'impact n’est pas si ouf

@fatalerrors Je suis d'accord dans l'ensemble et dans le détail avec ton analyse et les choses à faire.

Paradoxalement, il est possible que l'une de nos principales "planche de salut" soit notre niveau de gaspillage matériel et énergétique actuel... Le système n'est pas du tout optimisé, même désoptimisé au pire...

Ceci étant, de tous les candidats que je vois, c'est quand même une des seules qui met les pieds dans le plat : disons que c'est la moins pire de l'offre actuelle.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !