— Belle vue.
— Je me disais, cinq ans de formation spécialisée, la préparation physique... tout ça pour planter un drapeau...
— C'est un symbole.
— On va planter le 192ème drapeau, juste pour en avoir encore deux d'avance sur les Chinois. Je sais pas.
— On est les porteurs. C'est un honneur national.
— Un honneur... la semaine prochaine les Chinois ou les Russes vont en planter un autre, et on y retournera. C'est quand même un peu absurde, non ?
1/4

Tandis que les porteurs s'occupaient de fixer leur 192ème drapeau, Amanda se chargea dans le véhicule explorateur.
— Elle sort ?
— On dirait. Je ne savais pas qu'elle avait une mission complémentaire. On aurait pu nous informer. Tout de même.
— On est juste des occupants. Juste pour dire que le vol est habité. Un peu comme les singes ou les chiens du début de la conquête de l'espace.
2/4

— Elle revient pas ? Ça fait une heure au moins.
— Tu as vu ce flash ?
— Oui.
— Et on dirait une fumée à présent, tu la vois ?
— Comme s'il y avait un feu de camp.
— Tu crois qu'elle s'est faite sauter ?
— Regarde, là bas, un autre...
Tandis qu'ils regardaient au loin, l'horizon scintillait de dizaines d'éphémères flashs et se couvrait de fines colonnes grisâtres.
3/4

Suivre

Amanda revint, se rendit directement dans la navette, en ressortit avec les neufs drapeaux de secours que chaque mission embarquait, les planta minutieusement à la suite du 192ème. L'explorateur se tourna alors vers les astronautes et la voix d'Amanda annonça : « Nous, 201 drapeaux. Reste du monde, zéro drapeau. On a de l'avance. »

4/4

punkardie.fr/co/bonus_track.ht

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.