D茅plier

馃憟馃毝鉃栵笍馃憟馃憖鉃栵笍
Je suis venu. J鈥檃i vu.

Toki,

Je disais donc que la particule 鈥渆鈥 introduit le compl茅ment d鈥檕bjet.
Par exemple, en sitelen pona, mon exemple pr茅c茅dent donnerait :

馃憟馃嵔鈴╋笍馃挧鉃栵笍je bois de l鈥檈au
馃憜鈻讹笍馃憖鈴╋笍馃憟鈴╋笍馃憠鉃栵笍il nous regarde, toi et moi.

toki !

La particule "e" pr茅c猫de les compl茅ments d'objets directs :

mi moku e telo. = Je bois de l'eau.
ona li lukin e mi e sina. = Ils nous regardent, toi et moi.

Maintenant, on 茅crit en sitelen pona 馃柤馃憤, ce qui donne :

馃挧鈻讹笍馃憤鉃栵笍l鈥檈au est bonne
馃憟馃嵔鈴╋笍馃嵔鉃栵笍je mange la nourriture.

Quand le sujet de la phrase n'est ni 麓mi鈥 ni 鈥榮ina鈥, on intercale la particule 鈥榣i鈥 entre le sujet et le verbe :

1/ telo li pona / L'eau est bonne
2/ mi moku e moku / je mange de la nourriture (pas de 鈥榣i鈥 et moku est 脿 la fois verbe et compl茅ment)

Toki!
On peut transformer un nom en verbe et un verbe en nom, et comme il n鈥檡 a pas d鈥檃ccords en , le mot reste inchang茅. Par exemple, 芦聽parler聽禄 se dit 芦聽toki聽禄, et on peut former le nom 芦聽toki聽禄 脿 partir de ce verbe, que l鈥檕n pourrait traduire par 芦聽une langue聽禄 (c鈥檈st ce que l鈥檕n parle), ou encore par 芦聽la parole聽禄.
Mi sona e toki pona / je connais une langue simple.
Donc les noms peuvent 锚tre des verbes, et inversement. , non ?

Puisque le vocabulaire est limit茅 脿 120 mots, on assemble ceux existants pour s'exprimer . Par exemple, "j'ai faim", c'est "mi wile moku" (je veux / dois manger").

Toki!
Je disais donc; les syllabes, form茅es 脿 partir de 14 lettres de l'alphabet (j, k, l, m, n, p, s, t, w et a, e, i, o, u), sont faciles 脿 prononcer pour un francophone.

Par exemple, pour dire un oiseau, on utilise le mot "waso" que l'on prononce "ouasseau 禄, en accentuant le "oua".

A la prononciation d'un mot, on accentue toujours la 1ere syllabe en , aucun des 120 mots du dictionnaire officiel ne compte plus de 3 syllabes.

En , les lettres se prononcent globalement comme en fran莽ais, sauf le j qui se prononce comme le y de "yeux" , le e qui se prononce "茅" et le u qui se prononce "ou". Simple !

Ce qui pr茅serve la simplicit茅 de , c'est une certaine r茅sistance, contre-intuitive, 脿 la cr茅ation de nouveaux termes, 脿 l'inverse des langues naturelles.

Donc, par exemple, et puisque la fonction du mot est d茅finie par sa place dans la phrase :
toki pona = la langue de la bienveillance / la langue du bien.
pona toki = la bont茅 parl茅e (reste 脿 voir quel sens a r茅ellement cette phrase :-)).

Toki! Sina pilin seme?
En toki pona, un m锚me mot peut 脿 la fois 锚tre un nom, un verbe, ou un adjectif et il n'est jamais accord茅. C'est la position du mot dans la phrase qui d茅finit sa fonction.

Le toki pona est ma tentative philosophique de comprendre le sens de la vie en 120 mots.

D茅plier
Framapiaf

Le r茅seau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception 茅thique et d茅centralisation ! Poss茅dez vos donn茅es avec Mastodon !