Suivre

La chaudière est repartie avec un autre bruleur d'occasion. Apparemment, les propriétaires souhaitent changer la chaudière, mais après l'hiver.

_Pas sur de bien comprendre pourquoi, c'est moins chère ?_

Autre questionnement pour moi : pourquoi mettre une pompe à chaleur (ça semble leur option) alors que la maison est grande (il va falloir mettre une partie soufflante par étage ? Pièce ?) alors qu'il y a un circuit d'eau et des radiateurs déjà en place ?

· · Web · 3 · 0 · 1

Je pensais que ça serait plus intéressant de remplacer le système de chauffage de ce circuit par une chaudière à granulé ou à bois... Pourquoi c'est la mode des pompes à chaleurs ? C'est un peu comme pour les voitures électriques ? C'est à la mode et on a l'impression que le problème disparait (parce qu'en fait il est déplacé plus loin ?)

Et peut-être que je ne connais pas assez le principe des pompes à chaleur ... Je vais peut-être pouvoir observer l'installation et apprendre au printemps. Je vais prendre ça comme une opportunité de changer de point de vue

@yaf dans certaines gammes de températures extérieures (en gros, tant qu'il ne fait pas trop froid), une pompe à chaleur est *beaucoup* plus efficace, en terme de consommation d'énergie, qu'une chaudière.

@yaf Il existe des PAC air/eau, qui sont branchées sur le réseau de chauffage à eau existant. Mais comme dit par d'autres, l'efficacité des PAC diminue avec les faibles températures, et la fonction anti-gel les transforme en simple résistance électrique dès qu'on approche le 0°C (car risque de gel sur l'évaporateur extérieur).

@yaf Comme le disent d'autres, c'est intéressant si dans ton coin l'hiver n'est pas trop long et rude.
Ça fonctionne exactement comme un frigo, mais à l'envers : ça prends de la chaleur dans l'air extérieur pour chauffer un circuit intérieur, généralement d'eau.
Donc quand il fait trop froids (<5°C environ) il ne pompe pas de chaleur de l'extérieur alors il chauffe électriquement. Si tu vis en montagne ça revient à chauffer électriquement plusieurs mois donc c'est pas intéressant.

@gub Je suis en Bretagne. Les températures ne descendent pas trop bas de ce que je constate pour le moment. Mais je me demandais si niveau conso énergétique, ce n'était pas un peu comme cacher le problème, plus loin, dans une centrale ? À court terme ça me va, mais ça repousse le problème non ?

@yaf Alors oui ça consomme "un peu" d'énergie (pour faire tourner le système mais pas pour produire de la chaleur), mais beaucoup moins que le chauffage 100% électrique (on ne parle pas du fioul hein…). Par contre je n'ai jamais comparé avec le chauffage au bois bûches ou granules.

@yaf D'autres paramètres entrent en jeu : si tu as du bois à proximité en quantité (une forêt à portée de brouette) le consommable sera gratuit et renouvelable, mais il faut gérer un stock, le réapprovisionnement, l'entretien, nettoyage, etc…
Pour les granules c'est moins d'entretien, mais tu dépends d'une industrie et tu est à la merci des prix des consommables. Et si les granules viennent d'Europe de l'est en camion diesel, alors côté écologie c'est pire.

@yaf J'ai installé une PAC air-eau par simplicité : quasiment aucun d'entretien, une faible facture électrique (mais nucléaire, oui…), un prix d'achat qui est très vite amorti par l'excellent rendement (je ne vis pas en montagne).

@yaf Je précise que j'ai déjà vécu dans une maison qui était équipée d'une PAC qui fonctionnait depuis… 1978 ! (et je suppose qu'elle fonctionne encore mais la maison a été vendue depuis).

@gub J'ai l'impression que la PàC combiné à un poêle pour le plaisir c'est pas mal du coup.

@gub Merci, je n'avais pas percuté qu'effectivement il y a une grosse diff puisque l'énergie ne sert pas à faire de la chaleur !

@yaf @gub Une chaudière électrique transforme de l’électricité en chaleur. Le rendement est inférieur à 100 %, puisqu’il y a de la perte à plusieurs niveaux. Une pompe à chaleur utilise de l’électricité pour déplacer de la chaleur extérieure à l’intérieur. Donc les rendements dépassent largement 100 %.

Plus la température extérieure baisse, et plus la PàC dépense d’énergie pour extraire la chaleur de l’air extérieur, ce qui diminue son rendement. Mais au final, ça reste nettement plus intéressant (écologiquement et économiquement) que des radiateurs électriques.

Enfin, il existe des PàC air/eau (comme celle que je viens de faire installer chez moi), qui se branchent directement sur le circuit de radiateurs existants, donc pas besoin de travaux dans la maison.

@FredricT @gub Merci ! C'est très clair. Je n'avais pas vraiment réfléchi au fonctionnement de la PàC.

@yaf @gub Et enfin, pour ce qui est de déplacer le problème jusqu'à la centrale, tu peux choisir un fournisseur d'électricité renouvelable. Enercoop est le mieux noté par Greenpeace et l'ADEME. Un poil plus cher, mais ton argent ne part pas financer les réacteurs nucléaires.

Le bruit de la soufflerie s'entend à l'extérieur mais à l'intérieur on utilise les radiateurs déjà existants. Air air c'est quand il n'y a aucune installation et c'est pour chauffer des grosses surfaces
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !