Suivre

> Je crois que cette obsession pour les lesbiennes “masculines” vient aussi et surtout du fait qu’en hétérosexualité, les codes de la féminité sont incroyablement étroits. On est immédiatement renvoyée à une pseudo-virilité dès lors que l’on ose mettre ne serait-ce qu’un orteil hors du pré carré de l'hétéronormativité.

louisemorel.substack.com/p/pou

@ynote_hk
À paris on a eu des réflexions parce que on est 2 filles avec des genres de filles et on aurait dit ça paraissait pas normal que une des 2 avait pas l'air d'un mec, c'est vrai. Je sais pas si c'est bien ça que tu veux dire… Au japon ça existe pas cette façon de faire des catégories.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !