Framapiaf
#salariat

@petaramesh Du coup, si « les bénéficiaires » préparaient eux-mêmes les repas chauds aux restos, ils travailleraient à la place des gens dont « contrats aidés » sont supprimés. Les « bénéficiaires » auraient donc droit à un salaire, non ?

Cet article ressemble à de l'argumentum ad misericordiam pour nous faire revendiquer les « contrats aidés », du sous-emploi qui assèche nos caisses de Sécu et affaiblit le

#Travail2.0 :

"L'#überisation" du #travail passe difficilement en #France parce qu'il s'agit d'éliminer la notion de #salariat.
Pour faire un gros raccourci : il n'y a pas de #chômeur, ils sont tous auto-entrepreneur de leur vie, et deviennent #prestataires précaires de boites de "mise en relation" comme #Über ou #Deliveroo.

Petite explication par ici, via le #FildActu :
Deliveroo : quelles sont les pratiques de la nouvelle économie ?
youtu.be/EE_3GBrrQBQ

@mathieu @lunar Pour alimenter la réflexion sur le , je recommande cet échange très constructif entre Bernard et Michel :

youtube.com/watch?v=N6gS5tFiUG

Y sont discutés le ou le comme outils économiques pour affranchir les développeurs de des modèles économiques restreignant les libertés des utilisateurs, sans les reléguer au rang de hobbyistes.

@PierreCol
Et dire qu'il ne nous en coûterait que 300 Millions d'euros / an pour libérer la presse d'information de son caractère lucratif : c-à-d la débarrasser des intérêts économiques qu'elle s'interdit de contrarier : multi-milliardaires et autres actionnaires qui la possèdent, publicitaires qui annoncent et État qui subventionne.

monde-diplomatique.fr/2014/12/

C'est le même ordre de grandeur que le budget maquillage de Macron.

@webshinra @igor @Clailou @sebsauvage @tkpx @22Decembre @bortzmeyer 1er épisode intéressant !

Dommage qu'il crédibilise Filoche comme défenseur du , lui qui avait soutenu successivement Montebourg puis Hamon aux primaires du PS, qu'il jugeait pourtant « co-responsables [du] gvt le plus à droite de l'histoire »

:/

@bram Ha oui, j'oublie toujours que Lordon est aussi dur à lire qu'à écouter :D

Pour comprendre la Sécurité Sociale sinon, je te recommande ce rapport de 1947 par la CGT[1] : on n'est pas dans les
grandes théories mais dans la présentation de l'action concrète et
commune, et l'analyse des difficultés surmontées et à venir pour le . Indispensable !

[1]: editionssyndicalistes.fr/2016/