Suivre

« Et si l’on ouvrait de force le code source des qui ne sont plus mis à jour ? » - article Numerama

Moi je dis OUI.

Logiciel mort, code ouvert.

Ne serait-ce que pour des raisons de sécurité, de support. Et de résilience.

numerama.com/tech/757842-et-si

@pylapp Mouai mouai… je sais pas trop. Autant ne pas utiliser de logiciel fermé.

Compter sur des éditeurs pour opensourcer leur code faut pas trop rêver. Et puis c’est pas parceque le code est d’un coup dispo quelque part qu’il sera dans un état exploitable, les éditeurs pousseront des updates bidons. Les devs vont pas magiquement se mettre à patcher tous les softs non mis à jour (les devs magiques n’existent pas, hein macron).

Pourquoi ne pas juste abandonner les logiciels proprios (avant même qu’ils ne soient dépréciés) ? Ouai je rêve aussi.

@lord c’est pas le sujet en fait.

Oui idéalement si on n’a pas de logiciels propriétaires le problème serait résolu.

Mais la question de libérer le code source de projets morts se pose pour beaucoup de choses. Par exemple, les jeux vidéo, les vieux OS, les firmwares de nos appareils, etc.

Ainsi on pourrait toujours profiter de ces logiciels et garder le matériel au lieu d’en changer. On s’épargne le fait de jeter quelque chose qui fonctionne.

@pylapp Dans le cas des jeux vidéos c’est de plus en plus compliqué : la plupart des jeux utilisent désormais des middlewares qui ne sont pas fait par les devs du jeu. Donc libérer le code source du jeu sans libérer ça c’est pas forcément suffisant.

Pour les firmwares c’est compliqué, combien de personnes changeront le firmware de leur téloche/appareil photo/téléphone portable ? Déjà le nombre de personne ayant conscience que c’est possible est restreint, le nombre de personne voulant le faire l’est encore plus, le nombre de personne sachant le faire encore plus. Et il faudrait encore que des devs souhaitent reprendre la maintenance de ces firmwares…

Et encore une fois, c’est espérer que des devs bénévoles veuillent bien s’atteler à du code qu’ils ne connaissent pas, qui n’a pas été prévu pour être ouvert et qui ne sera très probablement pas documenté…

Encore une fois, espérer que l’ouverture de code alors que le dev initial ne l’a pas prévu ni même voulu n’apportera probablement pas grand-chose en dehors de rares cas de logiciels ultra populaires (et dans ces cas là, il y a fort à parier que l’éditeur fasse de fausses mises-à-jour).

@lord @pylapp

Il y a tout un axe qui n'est pas abordé et qui me semble intéressant : la possibilité de recycler tout ce code.
Car pour les questions de firmware etc, ça peux faire avancer la rétro-compatibilité d'autres OS. Sur les softs pareil, tel soft qui marche vachement bien et qui n'a pas été reproduit ailleurs est discontinued ? Si le code est open sourcé, ça rends possible des forks partiels/complets.

Pareil pour les Backdoor. Et j'en passe.
1/2

@lord @pylapp

In fine, ce n'est pas important qu'il y ai vraiment des personnes qui maintiennent à jour ces softs. Ce qui est important c'est que cette connaissance soit disponible et que la possibilité de mettre à jour les soft existe.

2/2

@vitria @lord @pylapp La publication de tous les codes sources de tous les appareils et aussi les logiciels non liés à des appareils devrait être obligatoire, point. Ceci rétroactivement.

Je rigole déjà pour le cas des voitures. :troll:

Aussi on aurait moins de codes sources pourris et moins d'objets connectés inutiles. :)

@pylapp
J'avais proposé ça dans le cas des pilotes (drivers). C'est une vraie plaie lorsque tu ne peux plus utiliser certains périphériques car le constructeur ne publie pas les drivers pour la nouvelle version de l'OS par exemple.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !