"Je trouve cette histoire fascinante et belle. Grandeur et décadence d’un être humain pétri de contradictions, et c’est ce que j’aime chez l’Homme en général : ses contradictions. " point de vue de sur "l'affaire" leclairon.tv/site/index.php/20

Encore une fois, un grand bravo à toute l'équipe de @Framasoft !
En plus, le billet qui explique le travail réalisé est clair et drôle !
framablog.org/2018/10/15/peert

Avant nous avions la danse de la pluie, aujourd'hui nous avons les marches pour le climat.

Et là, on voit que le gouvernement a bien compris que les Français souhaitaient un réel changement de braquet sur les questions
reporterre.net/Les-gendarmes-e

"inventer une nouvelle génération de réseaux sociaux, fondés sur la qualité des interactions davantage que sur le nombre de partages …/... En attendant qu'un petit génie de la Silicon Valley invente un algorithme non addictif et un modèle économique libéré de la publicité, je propose de suivre les conseils de Nietzsche et de réapprendre à ruminer."

Plutôt que de ruminer, je conseille de regarder autour de soi pour constater que les solutions existent

lesechos.fr/idees-debats/edito

J'ai toujours du mal à comprendre pourquoi le Collectif pour une Transition Citoyenne ne décolle pas. Cela me semble être la seule initiative qui vise à regrouper et à tisser les liens entre les collectifs et associations existantes.
OK, j'entends les questions de PFH, mais bon… y'a urgence non ?
transitioncitoyenne.org/collec

du mal à croire cette histoire de censure FB n'a rien à gagner dans l'histoire. Par contre, c'est cool si les gens découvrent

RT @Nordpresse
Attention, ceci n'est pas une blague. Facebook est en train de censurer tout le contenu humoristique sur l'affaire t.co/9vTTpaSCFn

framapiaf.org/media/3RkFaRrMMo

Financement de à 91 %, mais il ne faut pas s'arrêter là

Je doute qu'on atteigne les 45 000 mais on les tente quand même !

kisskissbankbank.com/fr/projec

Afficher plus
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.