:::: Pertuis : contre la bétonisation du monde ::::
Des « patates énervées » revendiquent des sabotages

lundi.am/Pertuis-contre-la-bet

Là où je suis, et sans doute partout où il fait chaud, les trottoirs ne sont remplis que de livreurs-entrepreneurs en tout genre. C'est à pleurer, le libéralisme.

Le roman de votre été, Les Libres de Stéphane Crozat @stph est en prévente chez C&F éditions, avec une livraison vers le 20 juillet où vous voulez. cfeditions.com/les-libres/

« les mouettes dégringoleraient de là-haut
telles de petites comètes à plumes
et leurs ombres feraient des contes sur
les murs des maisons »

dans un de Sandra Lillo posté ce matin sur son compte facebook (copie d'écran là-dessous)

Voici l'enregistrement de la conférence sur la #Technopolice :tknpl: à l'Université de Technologie de Compiègne, qui a eu lieu la semaine dernière :

video.lqdn.fr/w/cu31a3TiPWENBG

Merci à @picasoft pour leur accueil ! :blobcatheart:

Mardi, nous serons avec @picasoft pour parler #Technopolice :tknpl: à l'Université de Technologie de Compiègne !

Une jolie photo de famille qu'on vient de me renvoyer 😄

« Smart city » : sous les promesses d'une ville plus fluide et plus sûre, la grande arnaque sécuritaire. De la police prédictive à l'optimisation des flux, la ville n'est plus un lieu pluraliste mais un lieu de contrôle social qui fait le beurre des industriels.

Le 24 mai à 19h, Picasoft a le plaisir de recevoir @LaQuadrature à l'UTC pour parler Technopolice.

Plus d'infos : mobilizon.picasoft.net/events/

Ce matin en me réveillant, j'ai vu plein de stickers oranges dans Compiègne.

Blog Stéphane Bortzmeyer: Qu'est-ce que l'Internet et quand est-on « coupé de l'Internet » ?
bortzmeyer.org/what-is-the-int

Après vous avoir présenté le principe de la sobriété numérique, le chaton explicite ses pratiques pour encourager ce pan du numérique responsable :
resilien.fr/blog/comment-r%C3%

Nous cherchons un(e) stagiaire longue durée adminsys / devop pour nous aider à remettre au carré notre infra, poursuivre notre dégooglisation ou encore mettre en place une CI, les projets ne manquent pas ! Technos utilisées : cloudstack, debian, saltstack...
À Strasbourg, au sein de notre société coopérative d'intérêt collectif, projet passionnant, équipe sympa ;-)
Boosts appréciés.

Je ne sais toujours pas s'ils y croyaient vraiment.

Ce qui est sûr, c'est que se draper dans des racines contre-culturelles est à la fois très plaisant pour l'égo et redoutablement efficace d'un point de vue rhétorique.

C'est un peu triste de voir cette évolution mais c'est riche d'enseignements : le libéralisme tue, même avec de bonnes intentions.

6/6

Afficher le fil de discussion

Je trouve intéressant que l'on retrouve cette rhétorique cybernétique et universaliste chez la majeure partie des géants du numérique aujourd'hui.

La Silicon Valley a hérité (je ne sais pas si mes mots sont justes...) d'un libéralisme « de gauche », bien plus pernicieux à critiquer.

Mais ce sont aussi ceux-là (et nombre de défenseurs de l'open-source) qui ont œuvré pour la dérégulation des marchés et la privatisation.

5/

Afficher le fil de discussion

La notion de « d'horizon » électronique (d'où l'EFF) fait appel à l'imaginaire d'un territoire vierge à conquérir, comme les terres vierges de l'ouest américain, avec cette vision de l'entrepreneur du numérique nomade, sans hiérarchie, flexible, libre, curieux, inventeur, pluri-disciplinaire, artiste...

Finalement, beaucoup de grands noms du numérique, anciens hippies, se sont mis à conseiller des grands groupes dans l'espoir (sincère ou non ?) de changer la société de l'intérieur.

4/

Afficher le fil de discussion

Ce que je n'avais pas bien vu auparavant, c'est que cette vision fait complètement l'impasse sur les inégalités en tout genre et sur la lutte des classes.

Même si depuis le début, ce sont des valeurs « humanistes » (abolition des hiérarchies classiques et de la bureaucratie, accès au réseau pour tout·es, absence de censure, célébration du lien entre les êtres humains...), ça masque une vision technophile naïve et très libertarienne du monde.

3/

Afficher le fil de discussion

Il rappelle aussi l'influence considérable qu'a eu la cybernétique et la pensée systémique a eu une influence tant sur la recherche militaire que sur les modes d'organisation des hippies : le monde, à toutes les échelles (société, communauté, individu), est pensé comme un gigantesque système d'information interconnecté par des liens invisibles qu'il s'agit de révéler ; avec le côté méta que pour transformer le monde, il faut transformer l'individu à petite échelle.

2/

Afficher le fil de discussion

« Aux sources de l’utopie numérique » de Fred Turner, traduit chez C&F éditions, est vraiment un des ouvrages qui m'a le plus étonné et appris en matière de numérique.

Il rappelle que l'internet n'est pas qu'une histoire d'universitaires et de militaires, mais est très fortement imprégnée de la vision communaliste hippie : transformation du monde social par la transformation de soi et l'utilisation de technologie de "petite échelle", comme l'ordinateur personnel ou le LSD.

1/

An illegal prime is an illegal number which is also prime. One of the earliest illegal prime numbers was generated in March 2001 by Phil Carmody. Its binary representation corresponds to a compressed version of the C source code of a computer program implementing the DeCSS decryption algorithm, which can be used by a computer to circumvent a DVD's copy protection.

:angry_laugh:

Plus anciens
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !