Il n'y a pas à dire, le parking à vélos de mon immeuble a la classe. Et accessible par un ascenseur spécial vélo 😍🚴

Texte à lire et qui donne matière à penser. On y apprend notamment que le carrefour giratoire date officiellement de 1983.

slate.fr/story/171150/gilets-j

Sans les mains, en rose, en gilet jaune, tout le monde pédale !

[Blog] Une ville de 340 000 habitants avec une part modale de près de 30 % sans aucune bande cyclable ?

Oui ça existe et c'est en Suède à ! 🇸🇪

Traduction du reportage inspirant de BicycleDutch :

jeanneavelo.fr/2018/12/13/circ

L'homme tronc ne peut pas se rattraper aux branches.

[Blog] Commentaire de l'édito du maire d' paru dans le dernier numéro du mensuel municipal dans lequel Il parle mobilité et déplacements :

jeanneavelo.fr/2018/12/09/orle

« Je crois aux vertus des amendes à 135 €. Ce que je cherche, c’est que le message passe » déclare le maire d'.

Ne vous emballez pas, il ne fait pas allusion à l'amende pour stationnement très gênant.

magcentre.fr/168028-orleans-ap

devant une école, le gang des carrioles (dont une flambant neuve au premier plan).

Le dernier :

"Qu’est-ce qu’il faut avoir fait à des gens ordinaires, qui ont la même préférence que tout le monde pour la tranquillité, pour qu’ils en viennent à ces extrémités, sinon, précisément, les avoir poussés à toute extrémité ?"

blog.mondediplo.net/fin-de-mon

La c'est simple :

"Depuis que Washington menace de frapper de 25 % les importations automobiles européennes – une mesure qui vise en premier les constructeurs allemands –, Berlin était encore plus récalcitrant : une taxation des , tous américains, risquait d’amener des rétorsions visant directement les intérêts de l’automobile allemande. Angela Merkel a donc botté en touche."

Par @Mediapart (abonné(e)s):
mediapart.fr/journal/internati

"Ce ne sont pas les radicaux qui font le mouvement, c’est le mouvement qui radicalise les gens."

Texte bien troussé.

lundi.am/Prochaine-station-des

Afficher plus
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.