Jeanne à vélo utilise framapiaf.org. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse". Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en créer un ici.

Jeanne à vélo @jeanneavelo@framapiaf.org

Et soudain, à l'occasion d'un stop, rencontre du 3ème type entre deux "Raymond" et un vélotaffeur. On se regarde. L'homme de tête en lycra semble intrigué.

"Il a un cintre doit, des mitaines et une seule sacoche. Qu'est-ce que c'est que cette bête-là ?" semble-t-il penser.

Je les salue à la relance. 🖐️

Jeanne à vélo a partagé

Et j'ai répondu, via Twitter, au journaliste auteur de l'article car il a dû se faire embobiner par les services techniques de la ville :

Merci pour cet article mais la différence essentielle entre bande et piste n'est pas la largeur cyclable mais le fait qu'une piste est séparée physiquement des autres voies de circulation (motorisée) et donc davantage sécurisée pour celles et ceux qui l'empruntent.

twitter.com/jeanneavelo/status

"On va partir de la médiathèque" précise Lise Lemaire-Leroy, responsable du pôle maîtrise d'œuvre à la ville d'Orléans.

Ma suggestion en assemblée générale de quartier a donc bien été retenue.

Ne me remerciez pas, vous n'avez pas encore vu la tronche de la bande cyclable.

NB : ces travaux sont estimés à ~70 k€, soit moins que le coût du fleurissement temporaire du pont Joffre (110 k€) dont les cyclistes n'ont même pas le droit de profiter !

francebleu.fr/infos/faits-dive

"Même nu, même à l’ombre, même sans bouger, même avec de l’eau en quantité suffisante, si la température élevée ne baisse pas et si l’on n’a pas accès à une pièce relativement fraîche, la mort approche en quelques heures."

Reportage saisissant de Thomas Cantaloube pour @Mediapart :
mediapart.fr/journal/internati

Opération baguette. 🥖
minimaliste.

Jeanne à vélo a partagé

#Orléanscyclechic et un peu moqueur envers ce représentant Btwin© (vélo, lycra haut & bas, casque) qui circule en danseuse Fbg Bannier — une rue qui grimpe autant que l’encéphalogramme d’un bloc de tofu soyeux — comme s’il vivait l’enfer (je sais que c’est pas bien de ce moquer, je le sais).
🤣

Jeanne à vélo a partagé

Pédaler avec un masque ne sert à rien !

Bon, y a certainement moyen d'en faire un haïku, n'est-ce pas @rapieta ? 🤔

(parallèle têtes inclinées des tournesols, têtes baissées des jeunes grimpeurs, sous une pluie fine)

Jeanne à vélo a partagé

Petit vent fripon
Ton court passage montre
Le dessous des feuilles.

#senryu

Entre maïs et tournesol, mon cœur balance et mon guidon guidonne.

En contrebas, la vallée de la .

Allez, je cède à mon tour au narcissisme vélocipédique. 😌

Jeanne à vélo a partagé

Ondée matinale
Assez pour rose sortir.
- La vie est poésie.

#haiku #haiga

12 secondes d'une petite route de campagne là où je suis allé me mettre au vert.

Jeanne à vélo a partagé

@Rapieta : je sens que ça va te plaire :

"Dans le Val-de-Loire, le vélo est une activité touristique d’importation. Un peu comme ces randonneurs qui marchent dans le Sahara suscitent la perplexité de la population locale… "

Olivier revient sur ses trois jours sur la Loire à vélo :
transports.blog.lemonde.fr/201