👉 Pas de promenade sur les quais de Seine : c'est trop dangereux !

đŸ”č Rebecca Fitoussi sur đŸ„ :

Et on hĂ©site Ă  rouvrir cinĂ©mas, thĂ©Ăątres, stades... ? 🧐

Il faut un barrage rĂ©publicain contre ♄.

La fascisation de la République : entretien avec Stathis Kouvélakis et Frédéric Lordon (extrait).

🔗🔒 hors-serie.net/Dans-le-Texte/2

Mobilisées en nombre à #Paris, les #PremiÚresDeCorvée donnent de la voix en cette #JournéeDesDroitsDesFemmes.
Contre stéréotypes et discriminations, le combat sera encore long et difficile...
#8mars #France
đŸŽ„@CharlesBaudry@twitter.com

N'oubliez jamais que c'est durant le quinquennat de Hollande que sont passées les premiÚres lois M*cron et que c'est là aussi qu'on a commencé à voir des flics tabasser les opposants au pouvoir.

âžĄïž Hercule : tout comprendre au projet de vente Ă  la dĂ©coupe d'EDF Osons causer - YouTube

Une négociation secrÚte se tient en ce moment : le projet Hercule.
Ce projet entend en finir avec l'électricité telle qu'on la connaßt au nom de la concurrence, exigée par l'Union Européenne.

Facture en hausse, profits aux privés, découpage d'un fleuron industriel : tout comprendre à ce projet inquiétant en 15 minutes.


🔗 youtube.com/watch?v=HEkU9WLuhD

La faille
đŸ—žïž | Chroniques du YĂ©ti

"Pas de quoi, à votre service. On répond toujours courtoisement quand on nous respecte."

C’était lĂ  qu’était la faille.
Dans ce « quand on nous respecte » que rien ne justifiait dans ce contexte, mais qui rĂ©vĂ©lait un mal insidieux, ce sourd sentiment de culpabilitĂ© qui rongeait ce reprĂ©sentant des forces de l’ordre.
Comme sans doute nombre de ses collĂšgues.

Je repensais Ă  cette scĂšne en voyant les images de ces quais de Seine

🔗 yetiblog.org/archives/30266

> Il y a une alternative Ă  la « stratĂ©gie vivre avec le Covid », parfois appelĂ©e « ZĂ©ro-Covid ». Elle a marchĂ©, et elle marche toujours, pour de nombreux pays qui ont cassĂ© la pandĂ©mie. Ils ont pris les moyens de briser la 1e vague, puis ils ont pris les moyens d’étouffer dans l’Ɠuf toute rĂ©surgence. Au moindre signe de reprise, ils testent, tracent et soignent aussi vite et Ă©nergiquement que possible. Ils ont dĂ©cidĂ© de vivre sans le Covid-19. Ils se sont donnĂ© les moyens. Ils y sont parvenus.

Afficher le fil de discussion

> Le rĂ©gime ne s’excusera pas non plus de ses Ă©checs : son imprĂ©paration, les stocks de masques liquidĂ©s, les hĂŽpitaux massacrĂ©s, le refus d’activer le « plan pandĂ©mie » dĂšs janvier 2020, les contrĂŽles dĂ©risoires dans les aĂ©roports tout l’hiver, le fiasco des tests, le fiasco du traçage, le fiasco en cours sur les vaccins, etc, etc. Il n’y avait pas d’alternative, il n’y a pas d’alternative, il n’y a jamais d’alternative, il faut s’adapter un point c’est tout, allez bosser bande de feignants.

Afficher le fil de discussion

> Fin janvier 2021, malgrĂ© les menaces posĂ©es par les « variants », le petit prĂ©sident a imposĂ© spectaculairement son autoritĂ©, et a Ă©crasĂ© de son mĂ©pris son conseil scientifique. Le produit Macron a prĂ©tendu avoir ainsi rĂ©tabli la primautĂ© du politique, mais il a surtout rĂ©tabli le primat de l’économie. Ne l’oublions jamais : en rĂ©gime nĂ©o-libĂ©ral, l’économie prime sur tout. L’État n’est qu’un appendice du Capital.

Afficher le fil de discussion

> À l’automne 2020, le 2e confinement a eu peu de choses en commun avec le 1er. Plus pĂ©nible, moins efficace. Plus hypocrite. Sans vraie fin.

La ligne de conduite est assez claire : imposer le moins de contraintes possible aux entreprises, et le plus possible aux individus. Laisser le plus possible tourner les machines Ă  produire des profits et ce dont elles ont absolument besoin, par exemple les garderies (aka Ă©coles). Écraser et laisser crever tout le reste – au nom du « il faut vivre avec ».

Afficher le fil de discussion

> Il faut que personne n’imagine qu’on pourra prendre des mesures dĂ©cisives, comme en mars 2020, pour se dĂ©barrasser des plastiques Ă  usage unique, dĂ©carboner l’industrie, dĂ©sintoxiquer l’agriculture, ou autre objectif antiĂ©conomique. Tout doit continuer comme avant ! Le capital a faim !

AprÚs le triomphe de Jupiter le 14 juillet, le régime a pompeusement baptisé « Plan de relance » un paquet de cadeaux au patronat. Il a repris ses thÚmes. Il a repris ses priorités. Le capital a faim.

Afficher le fil de discussion

> Plus jamais ça ! Plus jamais, on ne devra mettre en pĂ©ril l’économie, les droits sacrĂ©s des dĂ©tenteurs de capitaux, le Saint-MarchĂ© et la production de profits. Plus jamais, on ne devra laisser penser qu’il est possible d’avoir d’autres impĂ©ratifs qu’économiques et financiers. Plus jamais, on ne devra laisser des critĂšres scientifiques ou humanitaires prendre l’ascendant. Vade retro satanas !

La stratégie « vivre avec le Covid-19 » découle en partie de cet objectif réactionnaire.

Afficher le fil de discussion

> La stratĂ©gie face au Covid-19, comme Ă  peu prĂšs toutes les grandes dĂ©cisions du rĂ©gime Macron, n’a pas Ă©tĂ© vraiment dĂ©battue en place publique. Elle a Ă©tĂ© imposĂ©e par le petit prĂ©sident, Ă©tape aprĂšs Ă©tape, de plus en plus seul et de moins en moins argumentĂ©e. Elle a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e comme la plus intelligente, et aussi comme la seule possible. C’est une pure stratĂ©gie nĂ©o-libĂ©rale, sur le fond (« Il faut s’adapter ! »), comme sur la forme (« There is no alternative! »).

prototypekblog.wordpress.com/2

DĂ©plier
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !