Suivre

mmm... je suis tombé sur un article intéressant.

Des chercheurs prétendent que face à un évènement, le corps va avoir une réaction d'abord physique (adrénaline, battements du coeur, etc.) et ensuite seulement le cerveau va, à partir des informations extérieures et intérieures (coeur, etc.) décider de l'émotion adaptée à générer (l'émotion étant choisie pour avoir la réaction la plus appropriée), comme un réflexe.

Et qu'on peut s'entrainer à changer l'émotion choisie par réflexe par le cerveau.

Article intéressant, peut-être à prendre avec des pincettes, mais qui donne à réfléchir:

npr.org/sections/health-shots/

Ce ne serait donc pas l'émotion qui provoque une réaction physique, mais la réaction physique qui amène le cerveau à choisir une émotion appropriée.

@sebsauvage du type, ton coeur bat vite, tu est en présence de tel personne. Bim... Peur.
Une autre personne, ton/ta chérie par exemple, paf amour.

C'est ça l'idée nan ?

@eragon
C'est la théorie de l'article oui...
Mais je pense que c'est plus complexe.
Cette vidéo : youtube.com/watch?v=_DakEvdZWL explique plutôt qu'il y aurait une double connexion : les émotions créées par le subconscient provoquent des réactions physiologiques et par réciprocité si ces réactions physiques sont provoqués autrement (même sciemment) l'émotion correspondante apparaît.
@sebsauvage

@sebsauvage Il faut que j'aille lire ça, mais à lire ton résumé, je pensais que c'était une conclusion plutôt intuitive. Mais comme le savoir scientifique est souvent contre-intuitif, va falloir que le lise. ^^

@sebsauvage Personnellement il choisit systématiquement l’indifférence…

@breizh Tu n’est pas humain… la preuve tu est une hermine mixé avec un Arch… tu n’est pas humain, c’est tout

@e_jambon
oui ça m'a fait penser à cette vidéo.
Ça va dans le même sens.

@sebsauvage
Cela n'est donc pas un réflexe s'il passe par le cerveau. Voilà la présentation de wikipédia sur le sujet « Une activité réflexe est produite par un « arc réflexe », le mécanisme de réponse intégrée d'un centre nerveux sans intervention du cerveau et de la volonté consciente.»
Comme @breizh, je gère très bien l'indifférence !

@ledub Doit bien avoir une pétée de fonctionnements divers et variés qui « passent » par le cerveau et dont le traitement n'atteint pourtant pas la conscience, parce que ce n'est pas nécessaire. Il me semble même que c'est bien établi.

Par exemple un sujet à qui on présente des images de visage, mais que le sujet voit passer trop vite pour pouvoir identifier chaque image. Il n'a pas conscience d'avoir vu tel visage, mais son cerveau l'a bien traité.

@sebsauvage @breizh

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !